Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 16:53
Les disparus de Dublin
Les disparus de Dublin

John BANVILLE, pseudonyme Benjamin BLACK

 

Roman policier irlandais

 

L'AUTEUR :

Il est né le 8 décembre 1945 à Wexford en Irlande. Il est journaliste et écrivain irlandais et vit à Dublin. Il écrit depuis 1970 et a reçu de nombreux prix littéraires tels que le James Tait Black Memorial Prize ou le Prix Booker. Les disparus de Dublin est son premier roman policier et il prend un pseudonyme pour ces livres-là.

 

 

 

 

LE LIVRE : Les disparus de Dublin (437 pages – 2010) Editions du Nil

On est en 1950 à Dublin. Quirke est médecin légiste et surtout alcoolique. Sa femme est morte en couches depuis plusieurs années et il noie son mal être dans l'alcool. Il était surtout amoureux de la sœur de sa femme qui est mariée et a une fille. Quirke a été adopté dans sa jeunesse par un juge, personnage très important dans la société de Dublin. L'intrigue policière tourne autour de la mort d'une inconnue décédée dans des circonstances bien mystérieuses. De plus, il apprend qu'elle travaillait pour sa famille : son frère, le vrai fils du juge, qui a épousé la femme qu'il aimait. Il va s'entêter à comprendre pourquoi cette mort, malgré les menaces, les autres assassinats et son état psychologique. Mais c'est aussi une personne qui a du flair et est tenace.

 

 

BIBLIOGRAPHIE : les enquêtes de Quirke :

La disparition d'April Latimer

La double vie de Laura Swan

Mort en été

Livres parus sous son vrai nom, John Banville :

La mer

Infinis

Athéna

Impostures

Eclipse

Avec d'autres auteurs : Nouvelles d'Irlande

 

 

 

 

MON AVIS :

J'ai bien aimé le bouquin même si je n'ai pas trouvé l'intrigue très palpitante. Le livre est plutôt axé sur la vie de Quirke, ses états d'âmes et les années 50 en Irlande. En toile de fond, on devine les difficultés protestants-catholiques. Par contre, ce trafic d'enfants adoptés, les personnes qui sont impliquées sont bien décrits. Un roman policier à découvrir et bien mené.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je continue sur ma lancée avec l'ail des ours en proposant une dernière recette utilisant ces feuilles si parfumées.

 

Quiche à l'ail des ours :

 

Cette-fois ci, hacher grossièrement à la main des feuilles d'ail des ours et les faire revenir à la poêle jusqu'à ce que toute l'eau se soit évaporée.

Mélanger 3 œufs entiers, du sel, du poivre, de la coriandre en poudre : les battre en omelette et ajouter de la crème fraîche liquide (environ une petite brique).

Disposer une pâte feuilletée dans un moule à tarte, couvrir de feuilles d'ail des ours cuites, et ajouter la préparation aux œufs et à la crème. Parsemer de gruyère râpé. Faire cuire à four à 180° (thermostat 7) pendant 20 minutes environ comme une quiche normale. Nous l'avons dégustée tiède.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Les disparus de Dublin
Les disparus de Dublin
Les disparus de Dublin

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens