Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 11:45
La nostalgie des dragons
La nostalgie des dragons

Dimosthénis KOURTOVIK

 

Roman policier grec

 

L'AUTEUR :

Il est né en 1948 à Athènes. Il a fait des études de biologie à Athènes, Stuttgart et en Pologne pour terminer un doctorat portant sur l'évolution de la sexualité humaine au cours des âges. Il a ensuite enseigné cette matière à l'Université de Crète ainsi que la sexualité dans l'art. Il parle environ 15 langues. C'est un scientifique, écrivain, traducteur, anthropologue et critique littéraire. Il se consacre à l'écriture.

 

 

 

 

LE LIVRE : La nostalgie des dragons (394 pages – 2004) Actes Sud

Un musée athénien de nos jours : une momie oubliée dont personne ne s'occupe disparaît. Le professeur Ion Dragonas, conservateur du musée fait figure d'incompétent. Il va parcourir l'Europe avec Andromaque Koutroubas, policière grecque, afin de retrouver cette momie et de comprendre pourquoi autant de morts jalonnent leur parcours. Qui est-elle, de quand date-t-elle exactement ? Pourquoi est-elle aussi importante pour certains ?

 

 

BIBLIOGRAPHIE : seuls ces deux titres de l'auteur ont été traduits en français.

Poussière d'étoiles et la nostalgie des dragons

 

 

 

MON AVIS :

J'ai été déroutée au début de ce mélange policier et anthropologie. Il y a de nombreuses disgressions qu'il faut suivre avec attention car elles sont importantes pour la compréhension de l'intrigue. Les rebondissements sont tellement multiples qu'il faut vraiment être vigilant pour ne pas se perdre en route. Roman policier déroutant, intéressant, et sortant des sentiers battus.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je ne vois aucune recette de cuisine pouvant se rapprocher un tant soit peu de l'homme de Néandertal, d'une momie, de sectes et de personnages vraiment bizarres.

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens